Ásgeir, le folk islandais

Son premier album, Ásgeir l’a publié à 20 ans. « Dýrð í dauðaþögn » a été enregistré pendant l’été 2012. La musique est celle du jeune musicien, mais la plupart des paroles ont été écrites par son père ! En islandais, bien sûr.

Le nom complet de l’artiste est Ásgeir Trausti Einarsson. Il est le fils d’Einar Georg Einarsson, 72 ans. La musique, chez les Ásgeir – Einar, c’est une histoire de famille ! Que signifie « Dýrð í dauðaþögn » ? « Gloire en silence », mais le titre a été traduit par « In the silence » pour la version anglaise de l’album, sortie un an plus tard, en 2013. C’est l’artiste américain John Grant qui s’est occupé de la traduction – il habite Reykjavik depuis 2012 !

 

blog-islande-asgeir-03

Succès islandais !

Le premier et unique album d’Ásgeir a battu des records de ventes à sa sortie en Islande. On estime qu’une personne sur 10 l’a acheté. Le label Sena a extrait huit singles de l’album ! Les ventes à l’étranger, même en version anglaise, sont plus confidentielles. Mais le titre « Going home » a plutôt bien fonctionné en France…

En décembre 2012, il sort la chanson « Hvitir skor » en collaboration avec Blaz Roca. Un morceau qui contraste avec l’univers feutré et doux de son premier album : il s’agit de rap ! On aime… ou on déteste. Les islandais semblent avoir adoré puisque la chanson a caracolé en tête des charts pendant tout l’hiver 2012/2013.

 

blog-islande-asgeir-05

Musique intimiste

Mieux vaut oublier l’intermède rap et préférer les chansons folk d’Ásgeir. Les « Toe Rag Acoustic Sessions », que vous pouvez écouter gratuitement sur Internet (voir plus bas sur cette page), donnent une idée de la richesse vocale de l’artiste. Si vous avez déploré la disparition de Jeff Buckley, la chanson « Summer Guest » vous rappellera de bons souvenirs. Et la suite ? Un nouvel album est prévu pour 2016…

Parmi les groupes qui ont influencé Ásgeir, il y a Nirvana. C’est lui qui l’affirme, et on ne l’aurait pas deviné tant sa musique est l’opposé de celle, passablement énervée, de Kurt Cobain, même dans ses versions les plus calmes comme le live acoustique à New York. L’artiste islandais propose d’ailleurs une reprise étonnante du Heart Shaped Box, aux antipodes du grunge… Le site officiel d’Ásgeir se trouve ici.

 

blog-islande-asgeir-04

 

Écouter Ásgeir
© photo principale : Ásgeir ; © photos texte : Ásgeir