Balade au cœur d’un volcan

Dans un volcan ? Oui, mais un volcan éteint, bien sûr. Sa dernière colère remonte à plus de 4000 ans. Cela fait longtemps pour nous, mais à l’échelle du temps planétaire, c’était il y a quelques secondes à peine. Il nous a laissé un joli cadeau, une fois reposé : un cratère dans lequel on peut descendre pour admirer l’immense chambre magmatique…

Le Thrihnukagigur signifie « trois cratères ». Il est très proche de Reykjavik, à une vingtaine de kilomètres à peine au sud. Ce qui rappelle que la capitale de l’Islande n’est pas à l’abri du réveil de l’un des volcans – bien que la probabilité soit bien sûr très faible.

Trois cratères ? On les voit bien lorsqu’on approche de l’endroit en voiture. Pour y parvenir, il faut emprunter la route n°1, puis tourner à droite dans la route 417, toujours tout droit. Une partie de la route 417 part sur la gauche, en se transformant en piste : ce n’est pas la bonne direction. Il faut continuer tout droit en direction de la station de ski de Bláfjöll. Un parking indique « Inside the volcano ».

 

blog-islande-inside-05

Mais où est le volcan ?

Il faut consentir à quelques petits efforts pour mériter qu’il se dévoile. Le Thrihnukagigur est situé à environ 3 kilomètres du parking. Il faut entre 40 et 50 minutes pour y accéder, à pied uniquement. Le décor est superbe : on se trouve dans un champ de lave, celle qui a probablement été éjectée des trois cratères.

Le chemin est assez facile, mais il faut impérativement de bonnes chaussures, les scories et la roche sont coupantes. Les dernières centaines de mètres sont les plus difficiles puisqu’il faut gravir un dénivelé de 100 mètres pour parvenir au sommet de l’un des trois cratères. Il faut penser à prendre des affaires chaudes : même en été, le temps peut changer rapidement, et la température peine à dépasser les 4° à l’intérieur du volcan. Attention, les visites ne sont possibles que de mai à septembre.

 

blog-islande-inside-11
Pourquoi les visites sont-elles interrompues en hiver ? Imaginez que cette photo montre les abris construits pour les visiteurs...

Pourquoi le Thrihnukagigur ?

La visite à l’intérieur du volcan est une exception, l’une des seules qui soit possible dans le monde. Normalement, la chambre magmatique d’un volcan est l’endroit où réside la lave. Lorsque la pression devient trop forte, le magma se fraye un chemin vers la surface, c’est une éruption. Lorsque la pression faiblit, la lave se solidifie et referme la chambre magmatique. La lave en fusion s’y trouve toujours, mais elle y est contenue… jusqu’à la prochaine éruption.

Mais dans le Thrihnukagigur, les choses ne se sont pas passées ainsi. La chambre magmatique a été entièrement vidée de sa lave après l’éruption. « Un peu comme si quelqu’un avait tiré sur la bonde au fond de cette chambre », a décrit un volcanologue. Le résultat ? Cet endroit est généralement impraticable parce que rempli de lave en fusion. Mais ici, la chambre est une immense cave vide, de 50 par 70 mètres à sa base, dans laquelle on accède par un tunnel étroit de 4 mètres par 4. La hauteur totale, depuis le sommet du volcan, est de 120 mètres.

 

blog-islande-inside-02

Comment y descendre ?

Le mécanisme pour descendre dans la cave est une idée du scientifique islandais Árni B. Stefánsson, qui a voulu faire profiter tout le monde de l’endroit. Il a été le premier à poser le pied au fond de la caverne, en 1974. Sa volonté ? Le faire découvrir, mais en assurant le respect de l’endroit pour que le tourisme ne modifie pas l’environnement. Le dispositif pour descendre dans le cratère n’est opérationnel que depuis 2012.

L’ascenseur qui part du sommet du volcan est une adaptation du système qui permet aux laveurs de carreaux de descendre le long des surfaces vitrées de buildings. Des câbles renforcés permettent de faire descendre 5 à 6 personnes à la fois. Les 120 mètres sont parcourus en 6 minutes environ. Chaque visiteur est équipé de harnais et d’un casque avec une lampe frontale. Les visites se font sous la surveillance de plusieurs guides, qui se chargent d’expliquer ce que l’on voit…

 

blog-islande-inside-04

Le spectacle naturel

L’intérieur de la chambre magmatique étonne par sa grandeur, et rappelle un peu les scènes souterraines du film Le Seigneur des Anneaux. On s’attendrait presque à ce qu’apparaisse un Balrog de feu, comme celui qui entraine Gandalf dans les profondeurs de la Terre (du Milieu). A la lumière des lampes, la caverne révèle des couleurs étonnantes, avec des tons parfois inattendus.

On ne passe que 40 minutes dans le volcan… qui passent à une vitesse folle. Les guides laissent tout de même le temps de photographier et filmer l’endroit. Mais ils veillent à ce que personne ne tente de prendre un morceau de roche en guise de trophée et de souvenir : c’est rigoureusement interdit.

 

blog-islande-inside-08

Est-ce que la visite vaut le coup ?

Oui, sans aucun doute. Ce n’est pas une grotte comme celles que l’on peut visiter en France, généralement créée par l’érosion pendant des centaines de milliers d’années. La chambre magmatique a été formée de manière brutale, probablement explosive dans les premiers moments de la dernière éruption, puis elle s’est calmée au fur et à mesure que le cratère se formait.

La lave semble s’être retirée rapidement, peut-être happée par la pression et conduite vers un autre cratère. Ce qui fait de cet endroit l’un des seuls au monde où l’on peut pénétrer à l’intérieur d’une chambre magmatique, récente qui plus est. C’est sans doute parce qu’elle n’a « que » 4000 ans qu’elle arbore ces couleurs étonnantes…

 

blog-islande-inside-10

En pratique

La visite « Inside the volcano » est opérationnelle de mai à septembre. Il faut avoir 12 au moins, et une condition physique suffisante pour parcourir les 3 kilomètres puis les 100 mètres de dénivelé. Le prix est de 39 000 couronnes par personne, soit un peu moins de 270 €. Le prix inclut le transport en bus depuis Reykjavik, mais on peut venir par ses propres moyens. Petit bonus : les guides offrent une soupe à la viande, du thé et du café, une fois remonté à la surface.

 

blog-islande-inside-01

Pour visiter le volcan Thrihnukagigur

Le site officiel de la visite : « Inside the volcano »



© photo principale : Inside the Volcano ; © photos texte : Inside the Volcano