Balade dans Siglufjordur

Pour accéder à Siglufjordur, vous allez emprunter des tunnels sous la montagne. Celui au nord de la ville est étroit, trop pour que deux véhicules puissent se croiser. Mais des aires de croisement permettent de ne pas se retrouver coincé. Le tunnel au sud de la ville est beaucoup plus large, avec deux grandes voies.

Siglufjordur se trouve sur la rive ouest du fjord qui porte le même nom. Les pentes sont abruptes, les habitants ont gagné sur la mer avec des remblais. Certains bâtiments de la zone industrielle et port de pêche ont été réhabilités et transformés pour accueillir de nouvelles activités.

Manger, dormir ?

On y trouve par exemple l’hôtel Sigló, avec ses prestations assez haut de gamme. Ou encore le Kaffi Raudka ouvert en 2011, où paraît-il on mange très bien – mais je ne m’y suis pas arrêté. J’ai également eu de bons échos du restaurant spécialisé en poisson Hannes Boy, juste à côté.

J’ai préféré un endroit plus bon marché, le Siglo Harbour Hostel and Apartements. Je n’étais pas dans l’hôtel, mais dans les appartements, des chambres spacieuses installées dans un ancien hangar en tôle – qui ne paie pas de mine de l’extérieur. Un escalier en métal mène à l’étage. Les chambres sont distribuées le long d’un couloir, avec une salle d’eau et une cuisine.

Visiter ?

La ville se parcourt à pied, même s’il fait mauvais temps, elle est toute petite. On y trouve le musée du Hareng, Síldarminjasafn Íslands, qui montre les techniques de salage des poissons. Si vous préférez la musique, direction le Folk Music Center. De quoi découvrir des instruments anciens et des enregistrements de musiques

Si vous en avez l’occasion, visionnez ou revisionnez les 10 épisodes de la série Trapped. Car des scènes ont été tournées à Siglufjordur. Si vous avez aimé l’atmosphère, sachez qu’une deuxième saison est en tournage pour la chaine islandaise RÚV, prévue pour être diffusée en 2018.

D'autres photos

Crédit photos  : Frédéric Botton et Isabelle Compoint