À la chasse aux aurores boréales

Les aurores boréales ne sont visibles que dans l’hémisphère Nord. Près du pôle Sud, on les appelle des aurores australes. Le terme qui regroupe les deux phénomènes est aurore polaire. Ce sont des voiles colorés, le plus souvent verts, qui apparaissent dans le ciel. Les vidéos accélérées d’aurores boréales sont trompeuses : le voile bouge très lentement. Mais le spectacle est à couper le souffle !

blog-islande-aurores-04

Mythes et légendes

Les anciens associaient les aurores boréales à des actions divines. Dans la mythologie nordique, elles étaient souvent appelées Bifröst, et caractérisaient la danse des esprits des animaux. Elles étaient aussi représentatives du souffle d’air des baleines, ou encore des reflets de la Lune sur les armures des walkyries.

Plus récemment, au début du Moyen-Âge, il était admis qu’il s’agissait des torches allumées par les morts pour guider les nouveaux arrivants… D’ailleurs les anglophones utilisent l’expression northern lights pour décrire les aurores boréales.

La science n’a proposé une explication qu’avec les travaux d’Edmond Halley au XVIIe siècle. Elles n’ont été vraiment comprises qu’à l’issue des recherches effectuées par le scientifique norvégien Carl Størmer, à la fin du XIXe siècle.

 

blog-islande-aurores-02

Sous le soleil exactement !

On ne les voit que de nuit, mais les aurores sont un phénomène dû au soleil. Et plus particulièrement aux éruptions solaires, qui sont accompagnées par des orages magnétiques générateurs de particules composées d’électrons, de protons et d’ions positifs.

Lorsqu’elles atteignent la Terre, elles sont happées par les lignes de champs magnétiques qui convergent aux pôles, et entrent en contact avec les atomes de l’ionosphère, libérant des photons qui produisent de la lumière. C’est ainsi que se forme le voile des aurores boréales, à une altitude de 80 à 1000 km.

Pourquoi cette couleur verte ? La réaction chimique se passe principalement avec l’azote et l’oxygène. Avec le premier, on obtient des couleurs rouges et violettes, avec le second du vert. Or l’azote disparaît rapidement de l’atmosphère terrestre, dès 200 km de hauteur. C’est donc l’oxygène qui réagit le plus souvent, avec des tons verts.

 

blog-islande-aurores-03

Où peut-on en voir ?

Les aurores boréales sont concentrées à proximité des pôles, mais pas sur les pôles : elles sont généralement à hauteur du cercle polaire. L’Islande se trouve juste en dessous de la ligne du cercle polaire, elle est donc aux premières loges pour assister au phénomène.

Les conditions pour en voir ? Les aurores boréales se passent de nuit et par temps clair. La science a suffisamment progressé pour détecter l’arrivée de particules en provenance du soleil, en étudiant les éruptions solaires. Les prévisions sont exprimées par l’indice Kp, sur une échelle de 0 à 9 (à 0 il ne se passe rien).

Les mesures permettent des prévisions à 2 jours. Les graphiques Kp et leurs représentations plus parlantes sur une mappemonde permettent donc de savoir où et avec quelle intensité auront lieu des aurores boréales pour la journée, le lendemain et le surlendemain.

 

blog-islande-aurores-05

Les conseils pour en voir

Ce n’est pas un phénomène plus prononcé selon les saisons, mais la nuit dure plus longtemps en hiver. C’est donc à ce moment qu’il est le plus probable d’en voir. Il faut être patient, d’autant qu’elles peuvent durer 10 minutes à peine. Mais aussi plusieurs heures si vous avez de la chance.

La pollution lumineuse des villes ne permet pas de bien voir les aurores boréales, mieux vaut se trouver hors agglomération. Enfin, il n’est pas nécessaire d’être exactement là où les aurores sont indiquées sur les cartes pour les voir, celles qui s’élèvent à très haute altitude sont visibles depuis plusieurs centaines de kilomètres… Pour connaître la probabilité d'assister à une aurore boréale, fiez-vous aux sites spécialisés (voir encadré en fin d'article).

 

blog-islande-aurores-06

Pour être (presque) certain de voir une aurore boréale !
Consulter le site de prévision des aurores boréales SpaceWeather Live est un
Consulter un site qui regroupe plusieurs outils de prévisions des aurores, Soft Serve news
Télécharger la carte de l’hémisphère Nord informant des probabilités de voir une aurore boréale
Suivre le compte Twitter Aurora Alerts qui diffuse des alertes à chaque formation d’une aurore
Consulter le site du Geophysical Institute de Fairbanks (Alaska) et sa carte prévisionnelle du nord de l’Europe
Partir en Islande avec Comptoir des Voyages

© photo principale : Conor MacNeill ; © photos texte : Christopher Fund, Omar Siggeirson