Cloud of Ash, la webserie

C’est l’histoire d’Atli, un islandais hipster barbu et chevelu plutôt extraverti, et de Brogan, une anglaise râleuse et introvertie, tous deux vendeurs dans un « puffin store », le nom donné aux nombreuses boutiques de souvenirs islandais qui fleuri à Reykjavik.

Le premier épisode, à vrai dire, est sans doute le moins réussi et le moins représentatif. Un conseil ? Zappez-le et n’y revenez qu’après avoir vu tous les autres – il y a en 8 en tout. Les sujets abordés sont nombreux. Il y a le tourisme, bien sûr, mais aussi les coutumes islandaises comme celui qui consiste à consommer de la baleine.

blog-islande-cloudofash-04

Racines

Cloud of Ash s’attaque à l’histoire, avec la légende des vikings et leur surexploitation dans le tourisme, parfois au détriment de la vérité historique. Un épisode met le doigt sur les incompréhensions entre civilisations, comme cette séance de drague d’une touriste israélienne qui se termine très mal. Les relations amoureuses et la sexualité sont présentes dans plusieurs épisodes, qui laissent supposer qu’en Islande, rien n’est simple non plus malgré un apparent détachement très nordique.

L’épisode 6 montre à quel point le sujet de la consommation de baleine reste complexe dans le pays, et sujet de disputes. Intéressant quand dans le même temps les quotas de pêche, notamment à la baleine, font partie des raisons pour lesquelles le gouvernement islandais a retiré sa candidature à l’entrée dans l’Union Européenne.

blog-islande-cloudofash-03

Tourisme

Cloud of Ash, ce sont aussi les touristes qui ne comprennent pas vraiment la manière de vivre des islandais. Des touristes dont les rôles sont joués par… des islandais, de manière suffisamment convaincante pour que l’on n’y voit que du feu. L’épisode 5 met en scène un allemand en visite. Présenté comme un casse-pied patenté, il est joué par un acteur qui singe à merveille l’accent teuton.

Mais voilà, cet épisode n’est pas passé inaperçu en Allemagne. Le quotidien Süddeutsche Zeitung a posé la question « Les Islandais ont-ils raison de se moquer des touristes allemands ? ». Et la réponse est sans équivoque : oui, les touristes allemands sont souvent de véritables caricatures par excès de coolitude trop appuyée.

blog-islande-cloudofash-05

L’avenir

Le dernier épisode se révèle très différent des autres. La tristesse d’Atli et de Brogan contraste avec les petites saynètes légères des précédents épisodes. Des indices pour une éventuelle suite ? La page Facebook de la minisérie qui donne de précieux renseignements. En juin, un appel est fait pour des acteurs non-islandais, des assistants de production, tous… sur la base du bénévolat. Le 22 juillet, un nouveau message indiquait que de nouveaux épisodes de Cloud of Ash avaient été tournés !

Il n’y a plus qu’à attendre et guetter sur la chaine YouTube de la minisérie. S’y abonner permet d’être assuré de ne rien louper… Moi, j’adore ! Sachez que les épisodes 1 à 8 ont été sous-titrés en français. Il suffit de cliquer sur l’icône en bas à droite de l’écran pour les faire apparaître. Atli et Brogan ? Ce sont les vrais noms des acteurs : Atli Bollason et Brogan Davison…

blog-islande-cloudofash-01

Les épisodes 2 à 8, puis 1 de Cloud of Ash, plus le bonus...

Cloud of Ash #2 – Québec

Cloud of Ash #3 - War Zone

Cloud of Ash #4 - Viking Heroes

Cloud of Ash #5 - Top Excellent

Cloud of Ash #6 - Animal Racist

Cloud of Ash #7 - Not a Date

Cloud of Ash #8 - Plastic and Lies

Cloud of Ash #1 - Red Light District

Et bonus : My videography from Reykjavik


© photo principale : Cloud of Ash ; © photos texte : Cloud of Ash