Dettifoss, côté est

Pour accéder à la rive est de la rivière Jökulsá, il faut prendre la route 864 à partir de la route n°1. Route est un grand mot : il s’agit, sur sa plus grande partie, d’une piste en gravillons. Il faut poursuivre pendant 30 kilomètres, puis bifurquer à gauche. On arrive à un parking équipé de poubelles et des toilettes. Le grand confort !

blog-islande-dettifoss-est-01

Petite balade

Pour accéder aux chutes de Dettifoss, il faut descendre par un chemin assez facile qui s’enfonce d’un palier dans le canyon formé par la rivière. Il faut moins de 10 minutes, sur une distance de 600 mètres, pour parvenir au bord des falaises faites de colonnes basaltiques. Autant le côté ouest du site, sur l'autre rive, est balisé pour canaliser les touristes, autant le côté est a conservé son aspect sauvage.

blog-islande-dettifoss-est-03

Pas question, donc, de trop s’approcher du vide. La roche est friable, fragilisée par les écarts de température, par la neige et par l’humidité. Le spectacle est de toute beauté : les chutes forment une barrière d’une centaine de mètres. Certes on ne fait pas face aux flots déchainés, mais les voir de côté est sans doute encore plus impressionnant ! Le bruit est assourdissant.

blog-islande-dettifoss-est-04

Le grand canyon

La gorge dans laquelle coule la rivière Jökulsá est sans doute la plus grand d’Islande : c’est un canyon de 25 kilomètres de longueur, d’une largeur de 100 à 500 mètres selon les endroits, et d’une profondeur qui peut aller jusqu’à 100 mètres ! Les falaises qui le bordent sont des colonnes basaltiques.

blog-islande-dettifoss-est-02

Les géologues supposent que sa formation remonte à la fin de la dernière période glaciaire, lors d’une inondation majeure de la rivière, gonflée par la fonte des neiges sur glacier Vatnajökull. Les chutes de Dettifoss sont situées entre celles de Selfoss à 1 kilomètre en amont, et de Hafragilsfoss à 2 kilomètres en aval.

blog-islande-dettifoss-est-06
Crédits photos : Frédéric Botton