Ellidaey, les rumeurs

La petite île de Elliðaey se trouve au sud de l’Islande, dans l’archipel des îles de Vestmann. Elle est difficile d’accès puisque ses flancs sont constitués de falaises et de flancs escarpés. Pourtant on y trouve un bâtiment qui ressemble, de loin, à une grande villa. Il n’en fallait pas moins pour alimenter les rumeurs les plus folles.

Autant couper court à toutes les légendes contemporaines que l’on peut trouver sur Internet. Non, la maison à flanc de colline n’appartient pas à la chanteuse Björk. Elle n’est pas non plus la résidence d’un milliardaire introverti, ni d’un adepte du satanisme disciple d’Anton LaVey. La dernière rumeur fait état d’un « survivaliste », qui a transformé l’endroit en camp retranché pour survivre à une invasion de zombies, notamment avec une clôture de protection. Elle est fausse, elle-aussi. La maison en question n’est d’ailleurs pas une résidence !

 

blog-islande-ellidaey-02

Mais alors…

L’île a été habitée aux 18e et 19e siècles par des familles de pêcheurs qui pratiquaient aussi la chasse aux macareux et l’élevage de moutons, une vie difficile en autarcie. Elles ont quitté Elliðaey dans les années 1930 et personne n’est revenu l’habiter. En 1953, la Elliðaey Hunting Association s’est installée sur l’île en construisant un abri, qui a disparu pour laisser la place à un pavillon un peu plus grand. C’est ce qui est pris pour une maison ! Il ne s’agit pourtant que d’un endroit où venir se reposer, avec un confort très spartiate.

Il semble qu’elle appartienne toujours à la Elliðaey Hunting Association, des chasseurs de macareux… dont on ne trouve aucun trace sur Internet. Il faut dire que la chasse aux macareux est de plus en plus mal perçue en Islande. Tout comme la récupération des œufs, qui semble une activité de la Elliðaey Hunting Association. Quelques très rares touristes viennent se perdre là, bravant l’accès à Elliðaey par bateau, qui reste compliqué. L’abri ne leur est pas ouvert.

 

blog-islande-ellidaey-04

Les rumeurs ?

Il y a rarement de la fumée sans feu. Si la chanteuse Björk n’a jamais mis le pied ni même envisagé d’y poser ses valises, il y a une explication à la rumeur. Il existe une autre île appelée Elliðaey, située à l’ouest de l’Islande. Elle a fait une demande pour l’acquérir dans les années 2000. Le premier ministre de l’époque, Davíð Oddsson, a proposé de lui offrir l’île en remerciement des services rendus à l’Islande. L’affaire a fait grand bruit, trop pour la chanteuse qui a finalement renoncé à s’y installer.

L’abri construit en 1953 n’a pas résisté à la rudesse du climat. Il a été laissé à l’abandon, complété par un petit abri à deux étages, élevé entre 1985 et 1991. Puis remplacé par le pavillon actuel, un peu plus grand et achevé en 1996. Le dernier bâtiment construit est un sauna qui fonctionne avec de l’eau de ruissellement, construit en 2001. Les abris sont réputés dépourvus d’électricité. Ce n’est pas exact, elle est dispensée par un générateur.

 

Elliðaey avec l'Eyjafjallajökull en arrière-plan, en 2010.
Elliðaey avec l'Eyjafjallajökull en arrière-plan, en 2010.

Les autres rumeurs ?

Le fait que seuls les membres de l’association Elliðaey Hunting soient autorisés à y pénétrer a suffi à alimenter les rumeurs de personnages excentriques et sulfureux. C’est la clôture entourant l’abri principal qui a fait naitre les rumeurs d’un camp retranché anti-zombie, sans doute influencée par les séries télévisées américaines à succès. Une clôture pour repousser le moutons, pas les zombies…

Peut-on aller sur Elliðaey ? Le plus sage est de faire le tour de l’île en bateau en profitant d’une visite des îles Vestmann. Etre surplombé par d’immenses falaise qui tombent à pic dans l’océan est un spectacle impressionnant, surtout lorsque la mer est forte. Il est possible de grimper sur l’île, depuis plusieurs criques. Mais autant laisser les macareux tranquilles…

 

blog-islande-ellidaey-01

© photo principale : Frédéric Botton ; © photos texte : Christopher Lynn, Frédéric Botton