Júníus Meyvant, folk islandais

Le jeune Júníus Meyvant n’est pas natif de Reykjavik comme la plupart des musiciens islandais. Lui est né dans les îles Vestmann, au sud du pays. Son véritable nom ? Unnar Gísli Sigurmundsson. Finalement, malgré les accents qu’on n’est pas certain de bien prononcer, Júníus Meyvant, c’est plus simple…

Unnar Gísli Sigurmundsson, jeune, passe du temps en école de musique. Encore ado, il est un peu rebelle, certainement peu appliqué en cours, et partage son temps entre une passion pour la peinture et l’envie d’exploits sportifs sur une planche à roulettes.

blog-islande-junius-02

La musique, par hasard ?

Le côté rebelle le dépasse un peu, il se fait éjecter de son école de musique. Les moments insouciants ne durent qu’un temps, et les virées en skateboard ne mènent pas à grand-chose en Islande, faute de sponsors et de compétitions internationales. Il redécouvre la guitare sur le tard, à 20 ans, en grattant quelques accords sur un instrument trouvé chez ses parents.

Il participe à plusieurs groupes, et finit par composer seul pour lui-même. C’est en solo qu’il trouve son style, une sorte de folk revisité avec beaucoup de cuivres, une batterie minimaliste et beaucoup de cuivres. Avec du piano, aussi. Ses années en école de musique lui permettent de gérer l’orchestration de ses compositions.

blog-islande-junius-03

Une voix envoûtante

Contrairement à la plupart des artistes islandais, Júníus Meyvant chante en anglais. Sa voix se pose avec justesse sur les mélodies. Il n’a pas un énorme coffre, mais il parvient à faire monter sa voix qui s’éraille joliment quand il la pousse un peu. En octobre 2014, il publie la chanson Color Decay qui connait un beau succès en Islande et parvient même à dépasser les frontières.

Comme souvent, le tremplin est le festival Iceland Airwaves. En 2014, il s’y produit pour un show de 30 minutes qui semble intimiste… avec pourtant une dizaine de musiciens derrière lui ! La session a été filmée par la chaine de radio américaine KEXP. Elle n’est à manquer sous aucun prétexte. D’autant que Júníus Meyvant n’a pas encore enregistré d’album complet… Il a sorti un EP éponyme contenant quatre titres dont Color Decay, et des singles. Plus quelques apparitions sur les compilations This Is Icelandic Indie Music vol.2 et vol.3.

blog-islande-junius-05

Passages live

A défaut de produire des albums, Júníus Meyvant se produit beaucoup en concert. Il a été la star du Iceland Music Award 2015 en gagnant le prix de la meilleure chanson et celui du meilleur nouveau talent. Ses passages en France ont été décalés suite aux tragiques événements de novembre à Paris, mais il s’est produit en décembre à Nancy, Orléans et Paris.

Dès la fin du mois de janvier 2016, il sera de nouveau sur la route pour une tournée qui le mènera dans des festivals en Tchéquie, en Autriche, en Allemagne et en Suisse. En espérant qu’il repasse rapidement par la France, sans oublier quelques nouvelles chansons…

blog-islande-junius-04
Júníus Meyvant avec ses deux prix à l'Iceland Music Award 2015, avec, à gauche, Ólafur Ragnar Grímsson, le président de l'Islande.
Écouter Júníus Meyvant 
© photo principale : Júníus Meyvant ; © photos texte : Júníus Meyvant et Davíð Þór Guðlaugsson