Kirkjufell et ses cascades

Il faut un peu plus de 2 heures de route depuis Reykjavik, en direction de la péninsule de Snaefellsness pour atteindre la montagne de Kirkjufell. Son nom signifie « mont église ». La ressemblance n’est frappante que lorsqu’on arrive par l’est.

Kirkjufell est un relief qui culmine à 463 mètres. Ce n’est pas beaucoup, mais il est seul à se détacher du décor, avec les pieds dans l’eau. Le décor est sauvage : la roche est visible par couches successives – ce sont des coulées de lave rabotées par l’érosion, recouverte par de l’herbe et de la mousse. Pas un arbre, pas même un buisson : les flancs du Kirkjufell sont glabres…

Comment cette forme a-t-elle été obtenue ? Les géologues expliquent que ce sont les glaciers qui ont sculpté les coulées de lave, vieilles de plusieurs millions d’années. L’ascension du Kirkjufell est possible, elle dure environ 1 heure 30 pour les randonneurs expérimentés. Attention, il faut être bien équipé, une glissade non contrôlée à cet endroit peut devenir catastrophique. Il faut le même temps pour redescendre. Il est important de surveiller la météo.

blog-islande-kirkjufell-01

Enfilade de cascades

Au pied du Kirkjufell, de l’autre côté de la route, se trouve un petit parking. De là part un chemin qui longe la rivière et mène à l’enfilade de cascades de Kirkjufell. Il y a deux chutes principales, qui ne figurent ni parmi les plus hautes, ni parmi les plus larges, et elles n’ont pas le plus gros débit. Pourtant, quelle que soit l’heure de la journée, il y a toujours une horde de photographes armés de leurs pieds et d’appareils dernier cri aux objectifs proéminents.

Pourquoi donc ? Le décor en journée est très beau mais pas exceptionnel. En revanche, au lever et au coucher du soleil, le jeu des lumières crée une ambiance que tout le monde essaie de capter et d’enfermer sur une carte mémoire. Autant le dire, ce n’est pas évident, il faut à la fois maitriser son matériel, sa position, et avoir un peu de chance avec les conditions météo. Il faut aussi réussir à éviter de capturer à l’image... les autres photographes !

blog-islande-kirkjufell-03
Crédits photos : Isabelle Compoint et Frédéric Botton