Kirkjugólf, la légende

Pour rejoindre le Kirkjugólf, il faut aller au nord de la petite bourgade de Kirkjubæjarklaustur et s’arrêter sur le parking au début de la route 203 puis marcher le long d’un chemin qui revient vers la ville. Evitez de vous aventurer en dehors du balisage, la mousse et l’herbe qui poussent ici sont fragiles.

On arrive sur ce qui ressemble étrangement au sol d’un bâtiment très ancien, une sorte de pavage réalisé par des ouvriers il y a plus de 1000 ans. Il n’en fallait pas moins pour qu’une légende raconte l’histoire de l’endroit ! L’histoire commence bien avant que ne s’installent les colons du nord venus du nord de l’Europe.blog-islande-kirkjugolf-02

Païens et croyants

Dès le 9e siècle, des moines irlandais sont venus s’installer sous les contreforts d’une colline naturelle, dans une fuite pour échapper des attaques des Vikings. Leur foi a permis de protéger l’endroit de tous ceux qui n’était pas croyants. Vous n’y croyez pas ? Pourtant la bénédiction a perduré au fil des siècles. Faut-il une preuve ?

Dites-vous que cet endroit verdoyant se situe au cœur d’un désert de roches et de coulées de lave qui datent de l’éruption du volcan Laki, en 1783. Seule une intervention divine a pu éviter à l’endroit de disparaître sous une épaisse couche de lave. Ketill le sot, un Viking converti au christianisme, y a vécu durant de longues années.

blog-islande-kirkjugolf-04

Mort subite !

Pourtant l’endroit n’est pas accueillant pour les mécréants. Hildir Eysteinsson, un Viking qui ne croyait qu’en Thor, a voulu s’installer à Kirkjubæjarklaustur. Mal lui en a pris. A peine a–t-il posé le pied dans la bourgade qu’il est tombé raide mort. Une sélection à la croyance pour le moins expéditive. Sa tombe est supposée se trouver tout près, il s’agit un petit monticule que l’on croise sur le chemin.

Le sol fait de roches pour la plupart hexagonales est-il une ancienne église ? C’est ce qu’affirme la légende, et l’endroit, il faut le dire, est parfait pour ceux qui veulent y croire ! L’église catholique n’a jamais prêté attention à Kirkjugólf. En revanche, l’état islandais l’a décrété monument naturel protégé en 1987.

blog-islande-kirkjugolf-01

La réalité

Un couvent de bénédictins a existé dans les environs, fondé en 1186. Il a perduré jusqu’en 1550. On lui prête des histoires croustillantes, comme celle de deux nonnes qui ont été brûlées sur un bûcher, l’une pour avoir couché avec le diable, l’autre pour avoir séduit le pape. Elles ont désormais leur statues à l'ouest de la ville. Mais là où se trouvent les roches hexagonales, il n’y a jamais eu de bâtiment…

Ce sont des coulées de lave basaltique, comme celles que l’on trouve un peu partout en Islande. Elles ont été érodées au fil du temps. Seule une petite partie est visible, le sommet d’une coulée bien plus importante qui reste cachée dans le sol. Les roches sont-elles toutes hexagonales ? Non, il y a différentes formes, qui présentent jusqu’à 10 facettes !

blog-islande-kirkjugolf-05
Crédit photos : Isabelle Compoint et Frédéric Botton