La ferme de Pjódveldisbaerinn

L’histoire de l’endroit s’est figée en 1104. Là se trouvait une ferme viking qui a prospéré pendant la période de L’État libre Islandais (930 – 1262). Il avait réussi à fédérer toutes les colonies éparses sous une seule bannière.

La ferme a juste eu le temps de connaître les premiers évangélistes et l’adoption de la religion chrétienne alors que les vikings étaient fermement attachés à la mythologie nordique.

Pourquoi en 1104 ?

A l’automne de cette année, le volcan Helka a soudainement explosé, libérant des tephras et recouvrant de cendres une bonne partie de l’Islande. Les récits de missionnaires chrétiens ont permis de produire les premières observations d’une éruption de l’Helka. Ils ont fait état d’un énorme cataclysme dont les détails sont parvenus jusqu’en Europe. La ferme de Stöng, située à environ 18 kilomètres du volcan, a été ensevelie par les cendres. La vie s’y est brusquement arrêtée, forçant ses occupants à fuir.

A vrai dire, ce n’était pas une seule ferme qui se trouvait là, mais au moins 20 exploitations et sans doute autant de familles. Leur existence a été totalement oubliée jusqu’en 1939. Une équipe d’archéologues a mis à jour plusieurs vestiges de ces fermes. L’une d’entre-elles s’est avérée assez bien conservée, sous une épaisse couche de pierre ponce. Bien conservée ? Tout est relatif : seuls les plans des murs et de la vaisselle ont été retrouvés.

 

blog-islande-ferme-04

Le paradis des archéologues

Ce n’est pas l’absence de murs encore debout qui a stoppé l’ardeur des archéologues, qui ont entrepris d’étudier les restes. Les plans de la ferme ont été dessinés, mettant en évidence une grande salle où se trouvaient des bancs, et au milieu de laquelle avait été créé un foyer pour entretenir le feu. La ferme comportait une seconde pièce, copie en réduction de la première.

Sur le côté, un couloir étroit servait à stocker les vivres et le nécessaire à la cuisine. A l’autre couloir servait de toilettes. Il était bordé de rigoles, à la manière des urinoirs contemporains. Les scientifiques sont partagés sur l’ancienneté de la ferme. Certains pensent qu’elle date de l’an 900, d’autre estiment qu’elle a été construite bien plus tôt et agrandie en 900. Tout le monde ne s’accorde pas non plus à estimer son ensevelissement à 1104. Une autre énorme éruption de l’Helka a en effet eu lieu en l’an 1300.

 

blog-islande-ferme-03

La reconstruction

Le paradis des archéologues n’est pas forcément celui des visiteurs. Pour offrir un peu plus que des ruines couvertes par un toit qui nécessitent un sérieux effort d’imagination, il a été décidé, en 1974, de bâtir une maquette de la ferme de Stöng à taille réelle. Une vue de l’esprit qui a profité du savoir de tous les scientifiques pour qu’elle soit le plus proche possible de la réalité – une réalité que personne n’a connu.

La ferme a été appelée Þjóðveldisbærinn – ce qui est beaucoup plus difficile à prononcer que Stöng. Elle a été transformée en musée, habillée avec du mobilier et des objets qui ont pour mission de montrer ce qu’était l’habitat de l’époque. La forme du bâtiment et de toutes ses pièces suit fidèlement le plan de la ferme Stöng.

 

blog-islande-ferme-01

La chapelle

Les restes d’une petite chapelle ont été trouvés pendant des fouilles en 1986. Toute petite, elle ne mesurait que 3,2 mètres de longueur pour 2,7 mètres de large. Une maquette de cette chapelle a été ajoutée en 2000, juste à côté de la ferme Þjóðveldisbærinn. Elle n’a pas été créée pour l’occasion : il s’agit d’un bâtiment en bois réalisé pour une exposition en 1997, basée sur une porte en bois sculptée (la Valthjofstadur), et déplacée ici.

La chapelle a été finalement consacrée en 2000, devenant un vrai bâtiment destiné au culte – même si elle est clairement plus visitée par des touristes curieux d’histoire que par des croyants en quête de spiritualité. La visite de la ferme, une fois n’est pas coutume en Islande, n’est pas gratuite : il faut débourser 750 couronnes, soit un peu plus de 5 €. Elle n’est pas non plus ouverte toute l’année : il faut venir entre le 1 juin et le 31 août, de 10h à 17h.

 

blog-islande-ferme-06

Mais ça se trouve où ?

La ferme de Þjóðveldisbærinn se trouve dans le cercle d’or, au sud de l’Islande, même si elle ne se trouve pas sur les itinéraires touristiques habituels. Pour y aller, il faut prendre l’habituelle route n°1 depuis Reykjavik pour un périple de 120 kilomètres environ. Il faut quitter la route n°1 vers la gauche en direction de Flúðir, par la route n°30. Puis bifurquer à droite vers Árnes sur la route n°32. Il faut ensuite bifurquer à droite au panneau Búrfellsstöð. La route va jusqu’à une centrale hydrothermique, mais le premier chemin à gauche mène à la ferme.

La cascade de Hjálparfoss est très peu connue, mais il serait dommage de la louper alors qu’elle ne se trouve qu’à 2 kilomètres de la fosse : il suffit de rebrousser chemin sur la route 32 et de prendre la première à gauche (courte non goudronnée). Cette cascade étonnante faite de deux cours d’eau coule sur des roches faite d’étonnantes colonnes basaltiques.

 

blog-islande-ferme-05

 

© photo principale : Ásgeir Kröyer ; © photos texte : Thomas Ormston, Bromr, Staj Stian Klo