La petite maison de Lindarbakki

Impossible de la louper quand on passe sur la route principale, la maison est faite d’un bois peint en rouge vif, surligné par du blanc, et recouverte d’un toit végétalisé. Il se confond avec le jardinet clôturé, tapissé d’une herbe coupée à ras.

La maison est celle d’Elisabet Sveinsdóttir. Si vous passez entre mai et août, il est possible que vous l’aperceviez à s’affairer dans le jardin. Le reste de l’année, pendant la saison hivernale, elle réside près de Reykjavik.

Elisabet Sveinsdóttir est venue s’installer ici en 1979 avec son mari, Skúli Ingvarsson. La maison est ancienne, faite de tourbe, de pierre, de bois et de ciment. Il a fallu beaucoup d’effort pour transformer une cahute battue par les vents en une maison cosy, avec un petit air de maison de hobbit !

Petit musée

Le couple a collectionné les objets anciens, qui se trouvent à l’intérieur de la maison et dans son jardin. Le mari d’Elisabeth est décédé en 1987. Elle a décidé d’y rester, au moins une partie de l’année, et continue à l’entretenir avec l’aide de bénévoles. Elle n’offre que 30 m2 en tout, avec une chambre, une cuisine et une salle de bain.

Sous la maison se trouve une cave : c’est la partie la plus ancienne, datée de 1899. On y trouve un puits, qui permet un accès facile à l’eau. Les boiseries peintes en rouge datent quant à elles de 1934. Le chauffage est d’origine : il fonctionne au pétrole.

L’église est à deux pas

Passez jeter un coup d’œil à la petite église qui se trouve à deux pas de là, et grimpez à l’étage avec l’escalier raide.

Un peu plus vers le front de mer se trouve l’Alfa Café. Il est spécialisé dans les plats à base de poissons et de fruits de mer. S’il fait froid, la « fish soup with bread » est une excellent moyen pour reprendre des forces !