La source chaude de Stóragjá

La grotte de Grjótagjá, près du lac de Myvatn, est sans doute la plus connue d’Islande. Deux des acteurs de la série Game of Thrones y ont consommé leur attirance réciproque. L’endroit est devenu un point de passage obligatoire pour les touristes. A juste titre puisque l’endroit est magnifique. Mais la taille de la caverne ne pourra pas accueillir plus de visiteurs sans que le lieu ne finisse par s’en trouver dégradé. Il y a pourtant une autre grotte, beaucoup moins connue, à quelques kilomètres de là. Il s’agit de la faille de Stóragjá.

Comment y aller ?

La trouver n’est pas simple. Depuis le supermarché et la station-service de Reykjahlid, prenez la route n°1 vers Dimmuborgir, sur une centaine de mètres, puis tournez à gauche en direction de Egilssatdir. Tout de suite à droite se trouve un parking. Ou plutôt ce que les guides appellent un parking. C’est à vrai dire une extension de la route en gravillons qui peut accueillir trois véhicules tout au plus !

Garez-vous là et suivez le chemin qui se sépare en deux. Le chemin de gauche part vers Grjótagjá, à 2 kilomètres environ. Celui de droite longe la faille de Stóragjá. Elle est bien cachée, pourtant elle longe la route, à quelques mètres seulement du bitume. La végétation y est dense, mais comme souvent en Islande elle ne dépasse pas 30 cm de hauteur.

blog-islande-storagja-01

Chemin du haut, chemin du bas

La faille peut être parcourue en suivant le chemin qui la domine – faites ce parcours sur le chemin du retour. Car il est plus amusant de descendre à l’intérieur de cette curiosité géologique ! Des escaliers métalliques ont été aménagés pour s’aventurer dans ce chasme, profond de 5 à 6 mètres. Le fond est assez facilement praticable, sans besoin de se baisser ou d’escalader.

Il n’y pas grand monde à cet endroit, les touristes préférant la grotte de Grjótagjá. On peut s’amuser à essayer de se perdre dans les ramifications du chemin, mais je suis tombé sur des déchets. Dommage, ce n’est pas du tout dans l’esprit islandais – et fort heureusement ce n’était qu’à un seul endroit difficilement accessible.

blog-islande-storagja-02

Mais où est la source chaude ?

Elle ne se laisse pas facilement approcher ! On la voit en contrebas, mais elle n’est accessible sans effort à aucun endroit. Ni sans une prise de risque, aussi. Car pour descendre, il faut s’aider de cordes et d’échelles qui sont là depuis… allez savoir. Accorder sa confiance à une échelle qui semble avoir eu plusieurs vies, retenue par des cordes élimées, c’est pas très engageant.

Peut-on aller se baigner ? C’est possible, au prix de contorsions. L’eau est claire, transparente et bleutée à certains endroits. Mais ce n’est pas du tout recommandé. Des analyses de l’eau ont montré il y a quelques années une concentration anormale en bactéries E-Coli. Est-ce en raison de la propreté très relative de l’endroit ? Ou parce que l’eau chaude stagne plus que dans d’autres sources ? Vous êtes prévenu : mieux vaut la regarder et aller se baigner autre part, aux bains chauds de Myvatn par exemple… Le décor est superbe !

blog-islande-storagja-03
blog-islande-storagja-05
blog-islande-storagja-06
Crédits photos : Frédéric Botton