Les bains chauds en Islande

Il y a peu d’endroits sur la planète où le sous-sol est aussi chaud qu’en Islande. On doit cette particularité à la jointure des plaques tectoniques européennes et nord-américaines en mouvement perpétuel. Les mesures des géologues montrent que la température à un kilomètre dans le sol dépasse souvent 250°. De quoi chauffer l’eau qui tombe en abondance sur le pays et la faire remonter en sources chaudes !

blog-islande-bains-11

Les sources chaudes

Plus de 100 bains chauds sont recensés en Islande. Il y a les grands complexes les plus connus comme le Blue Lagoon, construits par l’homme, et puis les tout petits qui se sont formés naturellement avec une intervention humaine réduite à son plus strict minimum.
Si vous décidez de vous aventurer dans les piscines naturelles, sachez qu’elles ne sont pas surveillées, qu’il faut souvent demander l’autorisation du propriétaire du terrain avant d’aller y tremper un orteil… et qu’il est fortement conseillé de prendre un thermomètre pour vérifier la température de l’eau, à la surface puis en profondeur. Car il ne faut surtout pas l’oublier, leur thermostat naturel ne se contrôle pas, et les entrailles de la Terre ne cessent de bouger en Islande…
Une astuce ? Si le nom d’une ville, d’un village ou d’un lieu contient hver, qui signifie « source chaude », il est probable qu’une piscine naturelle se trouve à proximité. Tout comme laugar, qui veut dire « bain chaud ».

 

blog-islande-bains-10

Le Blue Lagoon

Il s’agit d’une carte postale pour les touristes, une gigantesque piscine aux allures naturelles, pourtant entièrement façonnée par l’homme, où la source chaude est contrôlée, canalisée, surveillée. C’est le royaume des élixirs de jouvence et des crèmes hydratantes vendues au prix fort. Mais c’est aussi un endroit relaxant, reposant, entouré par un décor grandiose et des fumerolles. À ne pas manquer, même si l’endroit a tout de l’attrape-touriste.
Le prix du ticket d’entrée varie selon les dates, avec un maximum de 3500 couronnes (23 €) pour les adultes, 1000 couronnes (7 €) pour les ados de 12 à 15 ans et gratuit pour les plus jeunes.

 

Quel plaisir de se prélasser au Blue Lagoon… surtout lorsque les températures sont négatives.
Quel plaisir de se prélasser au Blue Lagoon… surtout lorsque les températures sont négatives.

Myvatn Nature Baths

Il s’agit de l’équivalent du Blue Lagoon lorsqu’on se trouve au nord de l’Islande. Le complexe a été construit en 1996 pour exploiter des bains naturels connus depuis plusieurs siècles. L’eau puisée à 130° est refroidie à 40°. Elle est riche en minéraux, dont le silice qui lui donne sa couleur blanchâtre. Comme au Blue Lagoon, le complexe offre des services de soins, de restauration. Le ticket d'entrée est variable selon les saisons : il en coûte au maximum 3500 couronnes (23 €) pour les adultes, 1200 couronnes (8 €) pour les ados de 12 à 15 ans et gratuit pour les plus jeunes

 

blog-islande-bains-09

Laugarvatn Fontana

Moins connue et moins fréquentée que le Blue Lagoon, ces bains chauds se trouvent à mi-chemin entre Pingvellir et Geysir, à une heure de route de Reykjavik. La halte est la bienvenue, en hiver comme en été puisque les infrastructures sont prévues pour profiter de l’eau chaude quelle que soit la saison.
Qui dit infrastructure dit droit d’entrée : il est de 3200 couronnes (22 €) pour les adultes (plus de 17 ans), 1600 (11 €) pour les enfants de 13 à 16 ans, gratuit pour les plus jeunes. Les bains offrent une vue sur le lac de Laugarvatn. On y trouve de quoi se changer, se doucher, manger, notamment du pain cuit avec la chaleur du sol !

 

blog-islande-bains-01

Grettislaug

La main humaine se fait plus discrète dans le nord de l’Islande. Ce sont deux piscines qui ont été construites en pierre, Grettislaug (Grettir le puissant) et Earl’s pool. Prévues pour accueillir quelques personnes seulement, elles sont à une température de 39°C… qui varie beaucoup selon les saisons. Un mur de pierres protège du vent qui vient de la mer. L’endroit est spartiate, mais on trouve des installations pour se changer. Il est payant : 750 couronnes (5 €) pour les adultes, 350 (3 €) pour les enfants.

 

blog-islande-bains-07

Laugafellslaug

Il n’est plus question d’infrastructure, de contrôles de la température : cette piscine se trouve au milieu de nulle part, en plein centre de l’Islande, à l’intersection entre les routes F821 et F752. Le bassin est de petite taille, creusé dans le sol et renforcé par de le rocaille. Le point le plus profond est à 1,5 mètre, le moins profond est à 50 cm.
La température de l’eau varie entre 33 et 37°C. En hiver, l’accès est libre. En été, un gardien perçoit une petite somme destinée à l’entretien – le bassin est vidé deux fois par an.

 

blog-islande-bains-04

Hellulaug

Situé au nord-ouest de l’Islande, ce bain chaud est entièrement naturel, la main de l’homme n’y est pour rien. Le bassin mesure 4 mètres par 3, avec une profondeur de 70 cm environ, et une température assez constante de 38°C. Le panorama est à couper le souffle, avec la mer à quelques dizaines de mètres seulement.

 

blog-islande-bains-03

Reykjadalur

Situées au sud de l’Islande, à une heure de route de Reykjavik environ, Reykjadalur sont des sources chaudes qui naissent dans les collines au-dessus de la ville de Hveragerði. On trouve des installations qui exploitent les sources thermales comme une piscine et un centre de soins, mais il est plus amusant de remonter le cours du ruisseau qui dévale la colline. L’eau y est assez chaude, et on trouve de petits bassins naturels sur les aplats. L’endroit est appelé la Smokey Valley : les fumerolles indiquent que le sous-sol est chaud !

 

blog-islande-bains-06

Nauteyrarlaug

Perdue au nord-ouest de l’Islande, sur les rives de l’immense fjord Isafjörður, on trouve au bout de la route 635 la petite église de Nauteyrarkirkja. Une piste (que l’on emprunte à pied) conduit à un petit bassin de 4 mètres de diamètre, très peu profond, sans aucune intervention humaine mis à part le tuyau d’arrivée d’eau pour que l’endroit ne soit pas marécageux. La température de l’eau est assez constante, à 40°C. Une petite cabane en bois, toujours ouverte, permet de se changer.

 

blog-islande-bains-05

Et les autres ?

Au gré d’une piste rocailleuse, vous pouvez tomber sur un bain chaud : la géothermie se manifeste ainsi en Islande. Mais n’allez pas y tremper quoi que ce soit si vous n’êtes pas certain de l’innocuité de l’endroit. Non seulement la température peut y être trop élevée – et elle peut varier rapidement -, mais l’eau claire qui donne envie de faire trempette peut être un dangereux bain d’acide.

Tout savoir sur les bains chauds en Islande
Blue Lagoon, contact@bluelagoon.com, Tél. : +354 420 8800
Laugarvatn Fontana, FONTANA@FONTANA.IS, Tél. : +354 486 1400
Myvatn Nature Baths, info@jardbodin.is, Tél. : +354 464 4411
Localiser les bains chauds de Grettislaug, Laugafellslaug, Hellulaug, Reykjadalur et Nauteyrarlaug.
Le guide Thermal Pools in Iceland, édité par Skrudda n’est disponible qu’en anglais, mais c’est une… source intarissable d’informations !
© photo principale : Laugarvatn Fontana; © photos texte : Frédéric Botton, Laugarvatn Fontana , Blue Lagoon, Myvatn Nature Baths 
  • Roms Duris

    Merci pour l’article mais pour le tarif du blue lagoon il faut compter le double facile