Les bains de Myvatn

Les bains de Myvatn ne sont pas tout près de Reykjavik, ce n’est pas la peine d’envisager d’y aller rien que pour eux. Mais si vous passez par le lac de Myvatn, ne loupez pas l’arrêt !

Depuis la petite ville de Reykjalid en bordure du lac Myvatn, prenez la route n°1 vers l’est. Juste avant de passer devant le Blue Lake – vous ne pouvez pas le rater, il est à gauche, d’un blanc laiteux étonnant -, tournez à droite et suivez la route jusqu’au grand parking.

Les bains sont assez récents, ils ont été ouverts en 2004. Ils sont alimentés par de l’eau qui vient du sol, chauffée à plus de 100°, sous forme de vapeur. Un système de refroidissement et de régulation de la température permet d’obtenir une eau entre 36 et 41° environ.

Comme le Blue Lagoon ?

Le principe est à peu près le même : vous évoluez dans un grand bassin d’eau laiteuse, porteuse de silice. Pour le reste, le fond est constitué de sable et de gravier alors que celui du Blue Lagoon est en dur. La température de l’eau est assez variable selon que l’on se trouve à proximité des arrivées d’eau. Elle peut être à peine chaude à certains endroits, ou brûlante à d’autres.

Des bancs dans l'eau permettent de se poser et de se relaxer, plus ou moins près des arrivées d’eau – ce qui permet de choisir la température que l’on estime idéale. Que ce soit en été ou en hiver, les bains sont ouverts jusque tard, 22 heures et parfois minuit.

Moins touristique

La position géographique des bains leur évite de subir les attaques de bus entiers de touristes, comme au Blue Lagoon. C’est agréable quand on ne demande qu’à se prélasser dans une eau chaude, au calme et sans groupes de touristes piailleurs.

L’entrée est fixée à 3500 ou 4000 couronnes selon la saison (30 à 35 €). Un restaurant de type self-service se trouve à l’entrée, avec une terrasse qui domine les bains, juste à côté d’une soufflerie qui dégage de la vapeur d’eau à plus de 100°. Impressionnant !

Isabelle Compoint et Frédéric Botton