Les colonnes basaltiques d’Arnarstapi

Le Snaefellsjökull est un stratovolcan, c’est-à-dire constitué par des successions de coulées de lave. Il culmine à plus de 1400 mètres, avec sa calotte de glace qui ne fond jamais. Le petit port d’Arnarstapi est au pied du volcan, sur son flanc ouest.

Façonné par la lave

La tranquillité du village d’Arnarstapi et de son petit port situé en contrebas de falaises ne laisse pas imaginer que l’endroit est né d’un chaos terrible. En effet, la ville et son petit port sont construits sur plusieurs coulées de lave qui ont gagné du terrain sur la mer au fur et à mesure des éruptions du Snaefellsjökull – la dernière remonte à 1700 ans environ. La roche en fusion a glissé le long des flancs du volcan pour rejoindre la mer.

blog-islande-arnarstapi-01

La lave s’est solidifiée au contact de l’eau, créant de magnifiques coulées basaltiques. L’eau et le feu ne faisant pas bon ménage, la rencontre a été explosive. Le témoin de cette rencontre, ce sont des trous béants sur le chemin côtier, où la mer s’engouffre dans un fracas impressionnant. Ce sont aussi des arches de roches qui semblent avoir été façonnées par des géants – on imagine aisément comment sont nées des légendes dans un décor aussi tourmenté.

blog-islande-arnarstapi-02

Le sentier côtier

Pour profiter de ce décor exceptionnel, laissez votre voiture sur les hauteurs du port. Engagez-vous sur le chemin côtier qui longe les falaises basaltiques. Attention si vous vous approchez des bords, seul le sentier est balisé, le reste est laissé à votre appréciation. Vous allez arriver jusqu’à la statue en pierre de Bárðr, le gardien de la péninsule. Une statue qui ressemble en fait à une petite chapelle.

Le sentier offre des points de vue exceptionnels sur les roches en contrebas, avec des trous de souris et des arches naturelles à couper le souffle ! L’une d’entre elles constitue un arc de cercle presque parfait. Le chemin mène ensuite à une plate-forme qui offre une vue superbe sur des coulées basaltiques qui plongent dans la mer. Laquelle ne s’en laisse pas compter et part à l’attaque avec des vagues qui montent haut, même lorsque la météo est clémente.

blog-islande-arnarstapi-03

Poussez la marche plus loin !

Le sentier continue le long de la côte en traversant une coulée de lave qui semble plus récente (à l’échelle volcanique) que les autres, plus imposante aussi. Le spectacle est majestueux. D’un côté, la mer qui sculpte des roches, de l’autre un champ de rochers accidenté, dominé en arrière-plan par les champs de neige des flancs du Snaefellsjökull…

blog-islande-arnarstapi-05

Le chemin descend jusqu’à déboucher sur le petit port – constitué d’une unique jetée – du hameau de Hellnar. Ne manquez pas le spectacle impressionnant d’une petite enclave marine naturelle creusée dans les strates des coulées basaltiques, où l’eau rugit dans un fracas constant. La civilisation est de retour un peu plus loin, avec le café Fjöruhúsið. Un endroit sympa où prendre une boisson et manger un morceau après la marche. En été, vous aurez peut-être la chance de pouvoir vous installer sur la terrasse…

blog-islande-arnarstapi-06
Crédits photos : Frédéric Botton