Les volcans en drone

Les manifestations volcaniques actives sont fréquentes en Islande. Les vivre constitue une expérience étonnante.

blog-islande-drone-02

S'approcher des volcans

Plus on peut s’approcher des éruptions, plus elles sont impressionnantes. On commence par entendre le grondement sourd, un peu comme un orage d’été. Puis les détonations se font plus insistantes. Ensuite on aperçoit la lave projetée, plus ou moins haut. Quand on est à moins de deux kilomètres, le sol vibre en suivant des détonations… ou parfois sans qu’un son ne soit associé, pour des sensations qui se révèlent encore plus saisissantes.
Le problème, c’est qu’il est dangereux de s’approcher à une telle distance. Dans le cas de la fissure du Holuhraun, au nord-est du volcan Bárðarbunga, les émanations de gaz toxiques sont telles que le Icelandic Civil Protection Department a interdit la zone d’accès.
Une solution ? Grimper dans un avion ou un hélicoptère pour une visite depuis les airs. Cela reste le meilleur moyen actuel de vivre une éruption. Évidemment, il faut y consacrer un budget… Une alternative ? Le drone !

 

blog-islande-drone-04

Le survol d’un lac de lave par un drone

C’est une première réalisée par le constructeur de drones DJI, à la demande de la chaîne américaine ABC : deux drones équipés de caméras ont survolé le lac de lave de la fissure du Holuhraun. Et diffusé l’image du vol en direct !
Les appareils utilisés étaient des Inspire 1, les toutes nouvelles machines commercialisées par DJI – ces vols constituaient une promotion à peine déguisée. Mais peu importe, les images tournées sont à couper le souffle, sachant que les appareils évoluaient à une centaine de mètres au-dessus de la lave, une performance totalement interdite aux avions et aux hélicoptères.
La vidéo diffusée pendant la matinale Good Morning America n’était pas en haute définition parce que transmise en temps réel, mais les images capturées à bord des appareils l’ont été en très haute définition (la fameuse 4K de nouveaux téléviseurs).

 

blog-islande-drone-03

Peut-on faire ça soi-même ?

Non. Les drones en eux-mêmes sont pourtant des machines de série que l’on trouve dans le commerce, à destination du grand public. Ce sont des appareils haut de gamme, leur prix est assez élevé : il faut tout de même débourser plus de 3000 € par exemplaire.
Le vrai frein à l’usage vient de l’interdiction de pénétration dans la zone de l’éruption par les autorités islandaises. Ces appareils peuvent être pilotés à une distance de un kilomètre, mais pas plus. Il est par conséquent impossible de s’approcher suffisamment du lieu de l’éruption pour le grand public, sachant que l’administration islandaise n’octroie des permis de pénétration dans la zone dangereuse que pour des activités scientifiques et commerciales. Déçu ? Il reste les superbes images offertes par ABC et DJI…

 

blog-islande-drone-05

Vol au dessus d'un lac de lave
© photo principale : DJI ; © photos texte : DJI et ABC