Myvatn, la nuit à l’hôtel Laxa

Cet hôtel plutôt haut de gamme a ouvert pendant l’été 2014. Il a été bâti au milieu de nulle part, au sud-ouest du lac de Myvatn.

Bien qu’il soit situé en hauteur, sur une petite colline, il passe totalement inaperçu depuis la route 848. Il doit sa discrétion à sa hauteur : il s’élève sur 2 étages seulement. Ses murs sont bruns imitation bois et sa toiture est entièrement végétalisée.

Le style de l’hôtel est résolument contemporain, plutôt minimaliste. Un peu froid sans doute, mais le style correspond parfaitement à l’environnement dans lequel se trouve le bâtiment. Le sol est une ancienne coulée de lave. La nature a du mal à se fixer ici. L’herbe pousse, mais elle est mise à mal dès l’arrivée de l’hiver.

Au milieu de nulle part

Il n’y a aucun arbre, pas de végétation autre que cette herbe rase. En l’absence d’obstacles naturels et artificiels, la vue est totalement dégagée. L’horizon est découpé par des volcans, de forme plus ou moins caractéristique. On distingue parfaitement le Hverfjall, qui a probablement donné naissance aux pseudo-cratères du lac de Myvatn et au site de Dimmuborgir.

Si vous passez une nuit pendant le solstice d’été, en juin, elle sera courte ! Entre minuit et deux heures du matin, les lumières sont exceptionnelles, surtout s’il y a quelques nuages qui se font la course dans le ciel…

Le vent ou les moucherons

Myvatn signifie « le lac des mouches ». Dans le lobby de l’hôtel Laxa, vous allez trouver des masques à la vente, sortes de filets à mailles serrées. Ce sont autant d’indices qui mettent la puce à l’oreille. Il est fréquent que Myvatn et ses alentours – l’hôtel Laxa en fait partie – soient infestés de moucherons. A tel point que l’on peut en devenir nerveux : les bestioles entrent dans les narines, dans les oreilles, passent sous les vêtements.

Cela peut être pénible, mais ce ne sont que des moucherons, pas des moustiques, vous ne craignez pas les piqûres. Le masque est salutaire, ne serait-ce que le temps d’aller chercher les valises sur le parking ou faire une rapide balade autour de l’hôtel. Il suffit en revanche d’un coup de vent pour que les nuées de moucherons disparaissent en quelques minutes. Etonnant !

Confort

Les insectes ne s’aventurent pas dans l’hôtel, fort heureusement. Pourquoi cela ? Parce qu’à la différence des mouches, les chironomes (Chironomidae, de la famille des diptères nématocères) ne cherchent pas la nourriture. S’il y en a trop dehors, vous pouvez observer le paysage, notamment le coucher du soleil, au travers de grandes baies vitrées qui offrent une vue dans toutes les directions.

Les chambres sont assez petites, mais agréables, fonctionnelles, au look très épuré comme le reste de l’hôtel. J’ai beaucoup apprécié le petit-déjeuner, complet, appétissant, en self-service. Je n’ai pas fait l’expérience d’un diner à l’hôtel – pendant le solstice d’été, on rentre bien trop tard… Le prix d’une chambre double est d’environ 300 € la nuit. Le site officiel de l'hôtel Laxa se trouve ici.

Crédit photos  : Frédéric Botton et Isabelle Compoint