Restez à distance de la Sterne arctique !

Les Sternes arctiques ne méritent pas vraiment leur nom. Certes elles posent leurs bagages entre mai et juin à proximité du cercle arctique, mais elles voyagent ou hibernent une bonne partie de l’année. Où ? En Antarctique ! Cet oiseau parcourt donc, chaque année, près de 70 000 kilomètres pour aller chercher l’été en Arctique puis… l’été aussi, mais en Antarctique.

La Sterne arctique est un oiseau de taille moyenne, qui mesure environ 35 centimètres de longueur, et 80 cm d’envergure une fois ses ailes déployées. On la reconnaît assez facilement à sa robe blanche et noire, son bec orange et sa queue bifide. Heureusement qu’elle n'est pas plus imposante, nous allons le voir !

De mai à juin, en Islande, la Sterne arctique est en période de nidification. Elle est habituée à bâtir un nid sans s’appuyer sur des protections naturelles, comme des anfractuosités dans la roche. Son nid peut se trouver dans des champs. Un danger pour les oisillons, qui sont des proies de premier choix pour certains animaux, comme les chats, les renards et d’autres oiseaux plus imposants.

Instinct de protection

Les Sternes arctiques ont développé une technique de défense de leur nid basée sur l’attaque. Elles sont généralement en groupe et préviennent de l’arrivée d’un probable prédateur par des cris stridents. L’homme faisant partie de leurs ennemis potentiels, elles l’attaquent si elles sentent une menace pour le nid. Elles diffusent peu de signaux de prévention, et attaquent en pratiquant des piqués rapides en venant par l’arrière.

Elles se servent de leur bec, lequel est assez pointu pour que les coups portés soient douloureux ! Comme elles attaquent en groupe, il est difficile d’échapper à quelques piques bien senties sur le crâne si elles décident de vous repousser. Les oiseaux de Hitchcock, dans la réalité ! Il suffit de s’éloigner pour qu’elles cessent leurs attaques. Un conseil ? Laissez-les tranquilles, tout simplement.

Crédits photos : Isabelle Compoint et Frédéric Botton