Une nuit à Bildudalur

Cette absence de touristes a pour corollaire un manque d’hôtels classiques. Pas de souci, en revanche, pour trouver des maisons d’hôtes. L’exception, c’est le Stiklur B&B. Un petit hôtel que vous ne trouverez pas par hasard, la signalisation est absente et il ne paie pas de mine.

L’hôtel se trouve sur la rue principale, appelée Dalbraut. Malgré l’absence de totale de anneaux indiquant un hôtel, vous n’aurez aucun mal à le trouver : il est situé juste à côté de la station-service. Le rez-de-chaussée est légèrement en contrebas. Un escalier grimpe à l’étage.

L’aspect extérieur n’est pas très engageant, avec un crépit de façade qui mériterait un petit ravalement, et des barrières maculées de rouille. Ce bâtiment ressemble un peu à ceux construits pour les colonies de vacances, merci papa merci maman, dans les années 1970. Ce n’est pas très encourageant…

Et pourtant !

Les chambres ont été refaites, dans un style nordique très clair, très épuré, presque spartiate. Ce n’est pas une critique : c’est très propre, très agréable, et vous disposez même d’une robe de chambre pour aller faire vos ablutions dans les salles de bains. Outre les chambres, on trouve à l’étage un coin cuisine (dans lequel il manque un four à micro ondes), et un salon de repos.

Si vous avez la chance d’obtenir une chambre qui donne du côté fjord, vous apercevrez le port, mais aussi et surtout la montagne en face. Un spectacle superbe, avec des jeux d’ombres qui changent au gré de la position du soleil. Il y a 7 chambres en tout, avec deux salles de bains / toilettes. L’accès au wifi fonctionne gratuitement dans tout l’établissement.

Petit déjeuner

La salle de déjeuner, au rez-de-chaussée, est grande, décorée à l’islandaise, et tenue par la maîtresse de maison. Elle propose un buffet avec suffisamment de plats différents pour ne pas partir le ventre vide. Mais elle est surtout à l’écoute, prête à vous raconter « son » Islande, Dites-lui ce que vous comptez faire, elle vous donnera des conseils avisés, y ajoutera des anecdotes.

Un moment très sympa avant de repartir ! Si vous continuez la route principale pour emprunter la piste, vous irez jusqu’au bizarre hameau de Samúel Jónsson. A moins que vous ne préfériez visiter l’épave du BA-64, le musée aéronautique d’Egils ÓIafssonar ou aller taquiner les macareux sur les falaises de Látrabjarg. Si vous avez un peu de temps, le soir par exemple, n'hésitez pas à faire une vingtaine de kilomètres pour aller vous réchauffer dans les sources chaudes de Pollurinn.

La réception est ouverte entre 17h et 22h, mais il suffit d’un coup de fil en dehors de ces heures pour réserver une chambre – s’il y a de la place, bien sûr. Le site web du Stiklur B&B se trouve ici, avec toutes les coordonnées et les informations.
Crédits photos  : Frédéric Botton et Isabelle Compoint