Voyage au centre de la Terre

L'Islande est un pays de volcans, tout le monde le sait, surtout depuis l'éruption si médiatique de l'Eyjafjallajökull. Ce que l'on sait moins, c'est que ce petit pays abrite l'une des excursions les plus exceptionnelles du monde : descendre au centre d'un volcan !

N'imaginez pas tout de suite les fontaines de lave, les fumerolles, les bombes expulsives, etc. Le volcan est éteint depuis plusieurs milliers d'années. Par contre, imaginez la roche fondue et figée, et les parois de la chambre magmatique portant les stigmates des hautes températures des déjections de la croûte terrestre. Mais je m'emporte, revenons au déroulé de cette journée de juin qui m'a permis de faire cette excursion.

Préparatifs de la descente du volcan

Le rendez-vous est pris pour 14 h, j'arrive tout juste de France par le vol du matin. Après l'installation à l'hôtel et un rapide déjeuner dans un fast food asiatique de la capitale islandaise, je me prépare en mettant de solides chaussures de marche, un léger pantalon de toile, et surtout un manteau coupe-vent et pluie.

Une fois équipé, je me rends au point de rendez-vous où un minibus m'attend. Déjà une demi-douzaine de personnes est installée, deux ou trois viendront se rajouter avant le départ. Nous prenons une route que je connais bien : celle qui part de Reykjavík pour Selfoss, sauf qu'après quelques kilomètres à la sortie de la ville, nous prenons une route sur la droite que je ne connais pas. Les paysages défilent rapidement et au bout de 30/35 min, nous arrivons au pied d'une station de ski.

 

blog-islande-excursion-descente-volcan (3)

Un guide nous attend pour nous faire un premier topo dans un local au pied des stations et pour laisser éventuellement le matériel superflu. Il est également possible, pour ceux qui ne sont pas équipés, d'avoir une combinaison pour se protéger des éléments.

Nous prenons ensuite le départ pour une randonnée de 45 min à travers de magnifiques paysages de lave et de lande. La randonnée n'est vraiment pas difficile et le relief relativement plat. À tel point que je me demande comment il est possible d'arriver en haut d'un volcan pour en pénétrer par le sommet, sans monter. L'explication viendra plus tard.

Ce jour-là, le temps est maussade et nous avançons dans une purée de pois mélangée à une légère bruine. Nous avançons malgré cela à bonne allure.

L'ascension du volcan

À une croisée des chemins (balisés fort heureusement), nous tournons à gauche pour rejoindre un "camp de base" composé d'un grand baraquement où sont installées tables et chaises, ainsi qu'une cuisine rudimentaire.

Trois personnes nous attendent et nous expliquent le programme : par groupe de 6 personnes, nous nous équipons d'un casque et d'un baudrier. Le premier groupe part immédiatement, le second d'ici 30 min et le troisième 30 min plus tard.

Je suis dans le premier groupe. L'ascension se fait toujours dans le brouillard, ce qui fait qu'on ne sait pas jusqu'où nous aurons à monter, mais c'est finalement très court (5 min). Nous arrivons à une passerelle où le premier d'entre nous attache les deux mousquetons à une ligne de vie (ça rassure !) et nous avançons au-dessus du vide jusqu'à un "ascenseur", en fait une sorte de plateforme suspendue, accrochée par une série de câbles qui passent par un moteur permettant d'en contrôler la vitesse. Une fois tout le monde à bord, la descente commence. Ceux qui ont le vertige s'abstenir !

La descente au fond du volcan

blog-islande-excursion-descente-volcan (4)

 

La descente dure entre deux et trois minutes, ce qui peut être très long si l'on ne se sent pas bien. Fort heureusement, ce ne fut pas mon cas.

Elle se fait en deux étapes, d'abord à vitesse lente pour passer la première partie de la cheminée, puis plus rapidement une fois dans la chambre même. Vous dire qu'il y a plus de 100 m sous vos pieds ne vous parlera peut être pas, mais c'est très impressionnant.

Au début de la descente, on ne voit pas grand-chose à part quelques points lumineux au sol, puis, au fur et à mesure, l'intérieur se dévoile. Les premières couleurs brunes de la lave refroidie des parois de la cheminée laissent place à une palette de couleurs que l'on n’attendrait pas dans un endroit comme celui ci. C'est tout simplement à couper le souffle.

Balade au centre de la Terre

L'ascenseur se pose enfin et nous voilà seuls, mais accompagnés par des professionnels, au fond de la chambre magmatique d'un volcan. À l'intérieur, certains diront qu'il n'y a pas grand-chose à faire. C'est vrai, si ce n'est observer ce que très peu d'humains ont pu voir avant vous : l'intérieur d'un volcan.

 

blog-islande-excursion-descente-volcan (2)

 

Comme je l'ai expliqué plus haut, pas de lave ou de manifestation géothermique. Fort heureusement !!! À la place, des parois et des blocs de pierre calcinée en surface, prenant des couleurs stupéfiantes à cause des températures différentes et des minéraux contenus dans les roches. Vous voyez du bleu, du rouge, du noir, du jaune, d'énormes blocs effondrés. Vous avez envie d'inspecter chaque recoin afin d'avoir le meilleur point de vue pour faire LA photo qui vous permettra de vous rappeler cette magnifique excursion, et par la même occasion, rendre jaloux tous vos collègues de bureau (n.d.l.r. c'est très vrai).

Au bout de quelques dizaines de minutes, vous vous apercevez que l'ascenseur est remonté puis redescendu avec le groupe suivant, et qu'il est déjà temps de remonter. Nous repartons tous avec regret vers la surface que nous avions l'espace de quelques instants oubliée. Le retour vers le camp de base se fait en silence, chacun dans ses pensées. Là, une soupe de légumes et moutons (ou juste légumes pour les végétariens) nous attend. Nous devons maintenant attendre la remontée des autres groupes pour reprendre le minibus, qui nous ramènera à Reykjavík. Je garderai longtemps en mémoire cette incursion au centre de la Terre.

Regarder la vidéo
© photo principale : Simon Bidart © autres photos : Simon Bidart
  • Chloé

    Merci à Simon pour ce récit qui m’a donné très, très envie de tenter l’expérience malgré mon vertige. Quelle aventure !

  • Driss

    De quel volcan s’agit-il? Vous recommandez un guide?

    • Simon

      Bonjour,

      Il s’agit du volcan Thrihnukagigur, près de Reykjavik. Il existe beaucoup de guides différents en fonction de ce que vous recherchez.

      A bientôt,

    • Fred

      Driss, tu as un second post au sujet de cette balade dans un volcan, là http://www.comptoir-islande.com/balade-au-coeur-dun-volcan/
      🙂
      Ne le loupe pas, c’est un bonheur pour les yeux… Mais too late pour ton prochain voyage, les visites ne reprennent qu’à partir de mai 2016 🙁