Vulnicura, le nouveau Björk

La sortie de l'album Vulnicura était prévue pour mars 2015, et devait accompagner la publication d’un livre intitulé Björk : Archives et une exposition centrée sur l’artiste au Musée d’Art Moderne de New York, le fameux MoMA. Mais rien ne s’est passé comme prévu… Près de deux mois avant sa sortie, l’intégralité des chansons a été diffusée sur Internet. Un coup dur pour les ventes… Björk a par conséquent décidé d’avancer la sortie de son album, qui était fort heureusement déjà prêt. Il est proposé sur iTunes depuis le 20 janvier 2015. Oubliées les chansons "dance" du premier album, comme Violently Happy (1994). Les expériences musicales du plus récent Biophilia (2011) sont aussi mises de côté pour faire place à des morceaux atmosphériques. Un album noir ?

blog-islande-vulnicura-05

Rupture difficile

La chanteuse ne s’en cache pas, Vulnicura est une sorte de thérapie après la fin de sa liaison avec l’artiste Matthew Barney. Le nom de l’album n’a pas de signification particulière, ni en anglais ni en islandais, c’est une création qui regroupe les mots Vulnerable et Cure (guérir), avec une sonorité qui évoque le volcanisme – la touche islandaise. Björk explique s’être concentrée sur les arrangements à base de cordes et de beats électroniques pour occuper son esprit après la rupture…

 

blog-islande-vulnicura-03

Les collaborations

L’artiste s’est rapprochée de l’artiste vénézuélien Arca, Ajejandro Ghersi, qui s’est occupé de la production. Elle a aussi travaillé avec l’anglais The Haxan Cloak, Bobby Krlic. Les deux ont ajouté des rythmes aux nappes atmosphériques, un peu de relief sur de longues plaintes jouées au violon.
Vulnicura serait-il plat et sans saveur ? Pas du tout. Les premières écoutes sont déroutantes, mais il faut persévérer, chaque chanson se révèle très riche, d’autant que plusieurs d’entre elles dépassent les 6 minutes. Le format n’est pas celui destiné aux radios, pour sûr.
Mais peu importe, cet album se dévoile avec un matériel hifi, avec le plaisir de la découverte, presque à chaque écoute, de sonorités atonales qui viennent couvrir la voix douce et puissante de Björk. Il faut noter que Vulnicura est proposé à la vente sur iTunes, mais n'est pas disponible à l’écoute sur les principaux sites de streaming que sont Spotify et Deezer.

 

blog-islande-vulnicura-04

Artwork dérangeant

Les pochettes des albums de Björk sont des œuvres d’art, celle de Vulnicura ne déroge pas à la règle. Elle dérange, avec un visage difficilement reconnaissable constellé de fines aiguilles de tissu, des jambes photoshopées trop longues et une poitrine qui semble ouverte, comme une plaie.
Les aiguilles ont été imaginées par la styliste Maiko Takeda, pour sa collection Atmospheric Reentry présentée à Paris à la galerie Joyce. La direction artistique a été confiée à M/M Paris, et on doit la photographie au duo néerlandais Inez & Vindooh.

 

blog-islande-vulnicura-02

Pour l'écouter
Vulnicura de Björk sur iTunes
© photo principale : One Little Indian Limited / Wellhart Limited; © photos texte : One Little Indian Limited / Wellhart Limited